Une femme a disparu

Un blog ne se ferme pas, il s’abandonne doucement. Mais comme un ancien amant, dont on sait qu’il n’a plus de place dans notre vie mais que l’on chérit toujours (l’amour est éternel, les amis), il peut être sujet à de secrets retours de flammes.

Ma disparition est accomplie, je suis devenue quelqu’un d’autre. Lorsque je sort à nouveau dans le monde, il me semble tout observer pour la première fois. Mon coeur, surtout, a changé, j’ai durement acquis ce courage qui me faisait défaut et j’ai cessé de me demander pourquoi j’arpentais le monde. Si jamais les blogs se conservent (vont-ils retourner un jour dans le néant?), j’aurais devant les yeux neuf ans de pérégrinations d’une jeune femme, de 23 à 31 ans, dont je suis convaincue que je ne saurai plus rien.

Il y a toujours un moment où il faut commencer à lire Proust. Un dernier conseil de lecture que je lance ici :

Duane est dépressif, de Larry McMurtry, un livre de fin de vie d’un homme à la recherche du temps gâché.

 

 

 

Publicités

A propos toxicavengeresse

Change de trottoir
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une femme a disparu

  1. Benrouf dit :

    Il semblerait en tous cas que les flux RSS jaillissent du néant à l’occasion 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s